Clipse Teean

Clipse Teean

Mbolatiana L. Raoilison plus connue sous le nom de Clipse Teean, est une Writterz (graffiti Artiste) et une artiste plasticienne

Elle fait partie de Jamerla Koonaction, De Kolotsaina Mainty, de Rusted Mic Renegades et de Ibmc's (International Business Music of Chambers). Jusqu'à présent, elle est la seule qui représente la gent féminine en matière de graffiti à Madagascar. Maîtrisant à la fois l'art du spray, le pochoir, le collage, l'aérographe, la sculpture, la soudure, la menuiserie... Clipse travaille sur de nombreux supports. C'est une artiste éclectique, car d'un mur à un autre, d'un mur à une toile, du Cap en aiguille la Clipse's touch Est omniprésente et elle nous revient cette année avec du graffiti design et custom.

30FREE

  • Dates Du 17 mai au 6 juin 2018

Les chiffres sont la langue que l'univers utilise pour communiquer avec nous. Le nombre 33 représente un mélange d'intuition, de rêves, pris à tout autre niveau qui porte l'énergie de la compréhension avant la communication.

33 est la combinaison du 11 et du 22 qui sont des nombres maîtres, ce qui fait que le nombre 33 est appelé maître enseignant. En psychanalyse, et aussi en matière de numérologie Malagasy, ce chiffre est important et puissant ; l'intelligence, ça pourrait être aussi le grade de l’illumination, ou bien la représentation de la moyenne d’âge de suicidaire, et aussi le symbole porteuse de vie et l'infini. > Lire la suite

30free aussi parce que c'est un jeu de mot ''thirtythree '' 33, mon âge actuel (enfin d'ici peu), avec lequel je pourrais dire que j'ai vécu et je pourrais vivre encore.

30free ou 30 libre, la sensation que je ressens, plus je gagne en âge je me sens libéré, je gagne en maturité...

L'exposition se tournera autour de ce chiffre à la fois maudit et béni, sur ce que le graffiti m'a apporté et sur ce que j'ai apporté au graffiti. C'est aussi une rétrospective de mon parcours où chacune des toiles représentera différent style de mon Art. Une partie de l'exposition se focalisera sur un nouveau genre de graffiti qui ne se basera pas sur les letterings et personnages habituels des writers que je montrerais au public après des années de pratiques et de recherches.

 

 

Il était une femme
Il était une femme140 x 120 cm

Il était une femme
Psych'Art
Keshkoon
Sora-C

 

TRANO BONGO

  • Dates Du 19 janvier au 07 février 2017

TRANO BONGO, c'est une maisonnette avec une apparence trompeuse, c’est là où ruissellent le lait et le miel d'habitude. Mais cette fois ci, s'y ajoute le Graffiti. TRANO BONGO est une exposition qui se fixera sur l'art du spray, l'art du design, du custom sur plusieurs types de supports. Ce afin d’orienter la vision des gens qui persistent à dire ou penser que le graffiti n’est pas un art. Oui, parfois le graffiti est éphémère, pour d'autres c'est du vandalisme, mais c'est un art comme les autres, parce qu'un Art c'est un Art peu importe son origine, tant que qu'il ne perde pas son aspect éducatif et culturel. Peu importe ce que les gens en pensent, peu importe ce que les nababs des industries bien huilées en pensent, peu importe ce que les biens pensants en pensent. La culture ne se traduit pas en chiffre de vente ni au nombre de contrats signés.

« TRANO BONGO, c'est ma manière de partager mon art, de montrer qu'une passion jugée insensée et inutile pour d'autres regards perplexes peut mener à la réalisation d'un rêve. Je ne suis peut-être pas magicienne pour changer les bétons armés et les ruines en paillettes... Oui je vandalise, je suis une vandale mais je ne vandalise pas n'importe comment. TRANO BONGO c'est un peu mon chez moi où tout le monde est le bienvenu, et qu'il reste gravé à jamais. »

 

Love
Love90 X 100 cm Technique mixte, acryliques, sculpture et modelage

Love
Selflouche
Sweet Dream
Vive le vent, vive le vent... vive le vandalisme !