Miara

Miara

Mariée, mère de famille.

A amélioré ses inspirations picturales, voilà plus de quinze ans. Beaucoup de recherches personnelles couronnent ce trajet, appuyé par des formations en Art Visuel et en Design. Autant de techniques expressives pour démontrer idées et manipulations créatives. Passant par diverses représentations (graphisme, peinture, collage, sculpture) à tendances diversifiées (impressionnisme, nature morte, surréalisme, cubisme, vibrationnisme), les œuvres reflètent à chaque fois des réalités Malagasy par les couleurs, les paysages, les matériaux utilisés...

A contribué à des expositions sur place et des ventes de tableaux à l’extérieur.

Le regard

  • Dates Du 16 mai au 5 juin 2013

Le renforcement de son Art se trouve surtout dans l’art de communiquer par le visuel. Le thème choisi est le « regard », qui s’adresse évidemment au spectateur, à son savoir de regarder, d’observer, et d’émettre des opinions. C’est pour cela que les œuvres ne sont pas titrées, car le spectateur, de par ce gestuel visuel peut participer à la finition du tableau : complicité dans la simplicité. Comment ? Eh bien, en apportant lui-même un titre très personnel. La liberté lui est donnée, d’abord, venant voir l’exposition, il pose son « regard »,a son idée, et apporte une touche personnelle par le titre. L’important réside donc dans le « regard » du spectateur vers l’objectif qui peut être différent d’un point à un autre, d’une couleur à une autre, d’une ligne à une autre... c’est ce « regard » qui fait la perspective ou la construction finale. La force du « regard » aura un impact sur l’œuvre. La surface littérale est ici très confondue avec la surface suggérée. Et le « fini » et le « non-fini » peuvent s’entremêler pour donner du sens aux réalisations, le tout dans une composition que le « regard » lui-même organisera.

 

-
-

-
-
-
Presse