Ironic paper

Connu dans son métier en tant qu’artiste plasticien et galeriste, il est l’un des artistes qui utilisent les techniques mixtes et l’art de la rue à Antananarivo. Il a grandi dans le quartier d’Ankadifotsy et a commencé l’apprentissage du dessin, de la sculpture et de la peinture en 1996 avec son maître Richard Razafindrakoto.

Depuis plus de quinze ans, Tahina traite de faits sociaux, en préservant l’esprit de graffiti et pochoir. A chaque nouvelle création, il repousse ses limites conceptuelles.

Dans cette exposition « ironic paper », le thème de chaque œuvre est inspiré par un proverbe et évoque de manière juxtaposée des contraires comme douceur/violence, sincérité/fraude, égoïsme/altruisme, activité/paresse, loi/injustice, grandeur/petitesse. L’ironie qui en ressort est le décalage entre différentes perspectives confrontées sur une même toile avec de très nombreux détails à découvrir et interpréter à sa manière. > Lire la suite

Dans cette collection, Tahina travaille un nouveau support remplaçant la toile: le papier recyclé. Après avoir créé son propre papier, il utilise les techniques mixtes de collage, peinture acrylique et pochoir. A partir de magazines et journaux dont il découpe des photos, dessins, mots, messages et titres, il créé un univers contradictoire et chargé d’ironie. Des visages peints surgissent ça et là tels des fantômes pour rappeler la société oubliée de ces magazines et qui pourtant en constituent la toile de fond. Il montre ainsi le rapport entre la société et l’individu, le holistique et le personnel, entre les discours et la réalité.

 

Au clair de la pub
Au clair de la pub67 x 48 cm

Au clair de la pub
Clandestine
Les paroles douces facilitent la richesse
On nous prend pour des quiches
Punk
Radoter comme un noble ruiné
Un chant de joie

 

Informations supplémentaires

  • Dates: Du 14 janvier au 04 février 2016