Henitsoa Rafalia

Henitsoa Rafalia

Né à Madagascar, Henitsoa Rafalia travaille à Antananarivo.
Il commence la photographie en 2011 en autodidacte mais se perfectionne et devient professionnel en 2012 en rejoignant un collectif de photographes professionnels. Henitsoa Rafalia se passionne pour le photojournalisme pour saisir l’instant présent. Il couvre essentiellement les manifestations politiques mais réalise également des reportages à vocation humanitaire.
Correspondant pour l’agence de presse Turc Anadolu Angency en tant que photo-reporter il n'hésite pas à collaborer avec d’autres organes de presse internationaux comme TheNational.ae basé à Dubaï et Télérama et So Press en France.
En 2014, Henitsoa Rafalia réalise sa première exposition individuelle intitulée « Sambatra : aux pays des Antambahoaka » dans laquelle il raconte en images ce rite communément appelée « circoncision collective » qui a lieu tous les sept ans dans la région de Mananjary. Il poursuit par des expositions collectives avec l’Union des Photographes Professionnels de Madagascar dont il est membre.
En 2016, il a été sélectionné pour le deuxième numéro de Fragments, une revue photographique de l’océan Indien dont la deuxième résidence photographique s’est déroulée à Antsiranana.

Tuerie

  • Dates Du 26 octobre au 4 novembre 2018

Concept : J'affectionne particulièrement ce projet concernant les tueries ou les abattoirs depuis 2015. Ce reportage permet de relater non seulement les différentes étapes des traitements des bêtes mais aussi le sentiment qu’éprouve l'un envers l'autre (le bourreau et la bête), leur relation, leur quotidien, leur vécu.
Ce que nous ignorons souvent c'est qu'il existe une relation inexplicable entre le bourreau et la bête, mais aussi entre la bête qui est sur le point d'être abattue et celle qui gît par terre. Et la finalité résulte toujours par la mort de la bête et la perte d'un fragment de la conscience du bourreau, la mort dans l'âme.

Informations sur l'exposition : 10 photos en format 60 x 90 sans encadrement accrochées à des chaînes. Les photos ont été prises entre 2015 et 2018 dans les abattoirs d'Ankadindratombo et d'Antsirabe.

 

 

Ankadindratombo - Mai 2015
Ankadindratombo - Mai 201560 x 90 cm

Ankadindratombo - Mai 2015
Ankadindratombo - Mai 2015
Antsirabe - Février 2018
Antsirabe - Février 2018
Antsirabe - Février 2018